Le premier concours des produits du terroir en Tunisie, le 29 et 30 Novembre 2017
2 novembre 2017
2 novembre 2017, Comments: 0

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Cap Bon informe les producteurs, groupements et les  entreprises de transformations que l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA), en partenariat avec la Cité des Sciences de Tunis (CST) et plusieurs administrations et agences publiques et organismes d’appui du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche et du Ministère de l’Industrie et du Commerce, organisent le Premier Concours des Produits du Terroir en Tunisie, le 29 et 30 Novembre 2017 à la Cité des Sciences de Tunis avec la collaboration de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et ce dans le cadre de la promotion et de la valorisation des produits du terroir tunisiens et la facilitation de leur accès au marché local et étranger. 

Quant aux résultats de cette compétition entre plusieurs types de produits transformés, typiquement tunisiens tels que l’huile d’olive, l’eau d’églantier, les conserves de sardines ou la harissa, seront annoncés lors de la cérémonie de remise de médailles, le 8 décembre 2017.vils seront annoncés lors de la remise des prix aux lauréats, précisément le 8 décembre 2017. 

Les consommateurs pourront découvrir les produits médaillés dans un marché de vente à la Cité des sciences de Tunis du 8 au 10 décembre 2017.

Ce concours a pour objectif de « promouvoir l’image de marque et la notoriété des meilleurs produits typiques tunisiens mais aussi d’encourager l’amélioration de la qualité et l’augmentation de la valeur ajoutée des produits du terroir et enfin de renforcer les liens entre les producteurs et les consommateurs à l’échelle nationale et internationale », selon le communiqué du centre d’information des Nations unies.

Rappelons également que la Tunisie jouit d’un patrimoine agricole et agroalimentaire très vaste à l’instar de l’huile d’olive, la harissa, les figues, la sardine, les agrumes, les grenades, les figues de Barbarie et les dattes . Tous ces produits sont très prisés et gagneraient à être connus davantage auprès des consommateurs,  surtout internationaux, pour un meilleur accès aux marchés.

Citant l’exemple des dattes, 60 % de la production sont destinés à l’exportation. Elles  sont vendues dans plus de 57 pays répartis sur les cinq continents dont les marchés européens, qui demeurent les plus importants. Placée au premier rang des fournisseurs de l’Europe, la Tunisie possède plus de 50 % des palmeraies à l’échelle mondiale, selon une étude de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). La France est aujourd’hui , le principal importateur de dattes d’Europe et le plus gros consommateur.

Pour la réputation des produits bio tunisiens, à l’échelle mondiale, ils ont besoin d’assurer une meilleure pénétration des marchés .

Ce concours est appuyé par le projet PAMPAT (Projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir), mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et financé par le Secrétariat d’Etat à l’Economie de la Confédération Suisse (SECO).

(source : http://apia.com.tn/actualites/detail/34)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme E-learningCatalogue en ligne